Les editeurs Proriv

Le centralisme scientifique: breves theses

Original (en russe)

Traduction de l'article en anglais "Science-Based Centralism: Summary"

Traduction de l'article en italien "Centralismo scientifico: temi brevi"

Un nouveau concept de construction de parti a ete propose en Russie. Contrairement au centralisme democratique, ce concept etait appele centralisme scientifique. Le resume de ce concept est presente ci-dessous.

Le strict respect des exigences de la theorie marxiste conduit inevitablement a la conclusion qu'un parti communiste n'est pas un parti du centralisme democratique, mais un parti de la pensee scientifique mondiale parmi la majorite absolue de ses membres.

La democratie, en particulier celle glorifiee par les proprietaires d'esclaves classiques et la bourgeoisie moderne, est un antagonisme de la science.

L'analyse de la degradation et de l'effondrement du PCUS a montre que la principale raison de l'echec du PCUS etait tout d'abord l'analphabetisme theorique des dirigeants du parti. L'une des raisons de la decadence opportuniste du parti est le culte de la democratie, qui a laisse des cadres incompetents prendre la tete du parti et diffuser des concepts non scientifiques, opportunistes et anticommunistes.

La diamatique (qui signifie ici la methode du materialisme dialectique) enseigne que la realite objective, y compris la societe, est connaissable, et qu'il n'y a donc qu'une verite objective pour chaque question specifique. L'histoire du Parti communiste de Lenine-Staline a prouve que ces verites ne peuvent etre formulees par des discussions ou par le vote. Les verites scientifiques, qui sont a la base de la politique bolchevique, peuvent ne peuvent etre elaborees que par le travail theorique intense des cadres les plus conscients et les plus avances, en utilisant une methodologie materialiste dialectique au plus haut niveau dexpertise. Un tel travail relevait des pouvoirs des veritables dirigeants du communisme - Marx, Engels, Lenine et Staline.

La pratique historique du communisme en URSS a montre que les dirigeants ont developpe une theorie, rassemblant un cercle etroit de partisans forts, qui a elabore la ligne politique du parti, ensuite formalisee par des procedures democratiques. Des que les dirigeants sont decedes, la direction du parti, sans fondement theorique, a commence a mener une politique deraisonnable et opportuniste, approuvee par le vote de la majorite incompetente du parti. En d'autres termes, le bolchevisme au sein du parti etait base sur l'alphabetisation theorique et la conscience des dirigeants, sur leurs qualites intellectuelles et leur volonte de fer.

L'analyse a prouve que pour proteger le parti communiste de la transformation opportuniste, il est necessaire:

a) dabandonner le principe du centralisme democratique, en particulier dans la prise de decisions strategiques,

b) de ne developper des solutions que par la recherche scientifique, par l'obtention d'un consensus scientifique, principalement dans les instances dirigeantes des partis,

c) de n'admettre dans le parti que ceux qui ont fait preuve d'une attitude digne de l'apprentissage du marxisme-leninisme et de sa propagande. De nadmettre dans les instances dirigeantes du parti a tous les niveaux uniquement ceux qui ont prouve dans la pratique leur competence theorique (par des publications marxistes avec un contenu original), ont prouve leur capacite de propagande et d'organisation, par le rejet du principe d'acceptation dun programme au profit du principe de comprehension et dapplication pratique du programme,

d) de construire un parti non pas de bas en haut - a partir des organisations primaires, qui forment le congres et choisissent les dirigeants, mais de haut en bas - a partir du journal marxiste faisant autorite (l'organe central), autour duquel les cadres les plus instruits, les plus experimentes et les plus experimentes sont unis, et qui deviendront les membres du Comite central d'organisation,

e) de ne constituer la composition de l'organe central et des organes de presse regionaux et locaux que par la methode de cooptation fondee sur les resultats d'un veritable travail scientifique et de propagande,

f) de ne reconnaitre comme cadres dirigeants que les personnes qui maitrisent la methodologie dialectico-materialiste et elevent continuellement leur niveau theorique,

g) dadopter comme loi interne de la vie du parti la discipline la plus stricte, basee sur la mobilisation de la conscience du parti, la camaraderie, excluant la competition et le carrierisme sous toutes ses formes (le comportement du membre du parti doit etre base sur l'initiative nee de sa conviction en rapport avec sa maturite scientifique, sa competence, sa disponibilite pour assumer une responsabilite personnelle, la pertinence du poste tenu. Le critere principal du parti pour la nomination d'un camarade a la direction doit etre sa competence, confirmee par des resultats concrets de la propagande, agitation et organisation quil aura contribue personnellement a instaurer,

h) daccepter la priorite de la forme theorique de la lutte de classe a toutes les etapes de la lutte de classe, surtout si le pays n'est pas encore en periode de situation revolutionnaire a ce moment-la,

i) de proposer un slogan pour l'auto-education continue de chaque membre du parti,

j) mettre en place le principe de la camaraderie constructive dans le dialogue, qui exclut la competition et le double langage, et donc, de refuser la stimulation traditionnelle des discussions.

La sequence historique de construction et de victoire du Parti du Centralisme Scientifique est la suivante :

Citoyens politiquement actifs qui ont fait l'experience de toutes les "beautes" du capitalisme, convaincus de l'ampleur croissante des souffrances des masses et des maux sociaux, ayant realise l'inefficacite des partis modernes aux noms communistes construits sur le principe du centralisme democratique, des citoyens maitrisent le marxisme comme une science en soi. Il n'y a pas d'autre methode efficace que son niveau scientifique soit victorieux. C'est une chose que la propagande et l'agitation aident l'individu a se developper au depart, mais la progression scientifique des cadres depend entierement dun intense travail intellectuel personnel.

Ce n'est qu'en maitrisant intensement la science marxiste que le peuple peut s'unir sur la base d'un accord d'opinion et creer les organes de presse de l'Organe central, les organes de presse d'initiatives regionales et locales du Parti du Centralisme a base scientifique.

L'organe central, tout d'abord, developpe et actualise la theorie marxiste, dont le resultat elabore le programme du Parti du Centralisme Scientifique, qui precise la strategie de la lutte pour la construction du communisme sur la base des conditions objectives et subjectives existantes.

L'Organe central coopte en ses membres les propagandistes et les agitateurs qui ont demontre dans la pratique un haut niveau scientifique et theorique, la qualite des publications et les competences organisationnelles de leur travail avec les proletaires, dun travail mental et physique aux niveaux regional et local.

Le Parti du Centralisme a base scientifique (PSC) est forme par la realite objective de l'augmentation du nombre de groupes regionaux et locaux qui acceptent le concept de centralisme a base scientifique. Ils s'unissent derriere leur presse locale et les medias electroniques qui acceptent les directives theoriques, strategiques et tactiques de l'organe central du CPS (ca na pas de sens d'appeler parti un groupe de personnes qui ne sont pas capables de publier systematiquement au moins un periodique electronique).

Le Comite central d'organisation est etabli et s'elargit au fur et a mesure que le nombre d'organisations regionales et locales du CPS augmente, selon les propositions des organisations regionales et locales (les fonctions du COC sont formees sur la base des developpements scientifiques et theoriques de l'Organe central, des organisations regionales et locales).

Les organisations primaires ainsi formees sont formees autour de ses organes de propagande marxiste.

Le Parti se transforme en centre scientifique, en siege de la classe ouvriere, en cerveau, en avant-garde ideologique.

Le Parti augmente progressivement les liens avec les masses, de plus en plus d'agitateurs sont enroles dans le Parti et dans les partisans du Parti, renforcant ainsi l'autorite scientifique parmi les masses de la classe ouvriere.

Le Parti guide le mouvement proletarien et, par consequent, organise le proletariat pour la classe ouvriere qui, sous certaines conditions, prend le pouvoir politique.

La science est une tache difficile, mais la seule fiable!

Avril - mai 2018





@Mail.ru Rambler's Top100
RSS-